dimanche 11 mai 2008

Système d'Informations et Contrôle de Gestion: Les Types de budget dans une entreprise (3éme partie)

Après avoir définit les principales tâches et la place du Contrôleur de gestion dans l’entreprise, je vais essayer de présenter les moyens et les techniques qu'il peut utiliser afin d'améliorer la prise de décision des responsables hiérarchiques.

Un des moyen les plus utilisé est l'établissement de budget.

-Définition du Budget:

Le Budget désigne un ensemble de prévisions chiffrées relatives à l’activité d’un individu ou d’une organisation (entreprise, association, administration) [Dictionnaire de Gestion, Elie Cohen].

- Objectif du budget :

Le budget est le premier outil de la gestion par objectif, c’est un document de travail sur lequel les dirigeants se mettent d'accord (généralement après approbation des actionnaires) sur les prévisions (ou engagement vis à vis des actionnaires, cette élément est d'autant plus important si l'entreprise est introduite en bourse) des dépenses et des encaissements futurs. Une fois les prévisions fixées, ils pourront :

  • Suivre les réalisations par rapport aux prévisions
  • Calculer les écarts
  • Interpréter les résultats et définir les causes des écarts.
  • Prendre les actions correctives
  • Faire de nouvelles prévisions si nécessaires (Généralement on ne change pas les objectifs globaux, mais uniquement les rubriques et les sous rubriques)

- Type de budgets

Budget de fonctionnement :

Appelé aussi budget d’exploitation, il regroupe les prévisions de charges ou de produits de l’entreprise. Les charges sont regroupé par nature (avec d'autres méthodes tel que la comptabilité analytique les charges sont découpées par destination).

Read this doc on Scribd: Budget de fonctionnment

Les prévisions des produits de l’entreprise permettent de suivre l'evolution future du Chiffre d'affaires.

Une fois les prévisions établies, les responsables pourront suivre l’évolution des réalisations, les accoupler avec les réalisations et établir les écarts.

Budget d’investissement :

Ce budget regroupe les achats d’immobilisations dont leurs « consommations » se fera sur le moyen ou le long terme (par exemple : une voiture va être utilisée plusieurs années, alors que le stock de matière premières va être consommé dans le cout terme).

S’il s’agit d’investissement de matériel productif (exemple : nouvelle machine, nouveau logiciel), ce budget doit être accompagné de TRI(Taux de rendement Interne) afin de déterminer les prévisions du Chiffre d'affaires qui sera dégagé après l'acquisition de ces investissements.

Read this doc on Scribd: Budget d'investissement

Ce document doit être aussi accompagné d'un business plan (j'aurais la chance de parler du plan d'affaire plus tard).

Budget de trésorerie :

Ce budget récapitule les prévisions de recettes et des dépenses associé aux différents budgets et de prévoir les disponibilités de trésorerie réel dans l’entreprise, car l’évolution des moyens de paiement à crédit nous emmène à considérer que :

- Les facturations émises pour un client ne signifient pas que l’entreprise va encaisser de l’argent

- Les factures émises de la part d’un fournisseur ne signifie pas que l’entreprise à décaisser de l’argent

Il est donc important pour un chef d’entreprise de connaitre les disponibilités réels de trésorerie afin de subvenir aux besoins primordiaux tel que le paiement des salaires des employés, ou des dettes au moment importun sans faire appel aux autres moyens de financement qui pourront être bien plus cher ( tel que les emprunt bancaires ou les facilités de caisse).

6 commentaires:

Jdou~~ a dit…

Tout cela impose au contrôleur de gestion un système d'inspection en va et vient à 4 interrupteurs ( Budget d'invest, Bud d'exploitation, Bud de trésorerie et Bud comptable "Bilan et rentabilité des capitaux engagés").

On ne peut pas investir si on n'a pas suffisamment de cash, on ne peut pas dépenser en toute liberté si on affiche un compte de résultat déficitaire, on ne peut pas accorder des augmentations aux salariés à tord à travers si cela fragilise notre force concurrentielle par rapport à nos clients...

Je voulais juste dire que tout est lié ... et que la tâche du contrôleur de gestion ne s'achève pas après la consolidition des infos qu'il a récolté. il faut faire passer un bon coup de balai avant de balancer le budget à ses supérieurs ...


Bref, je te remercie stratup pour ce maginifique blog ...

Je reviendrais certainement ...


Bonne continuation :)

StartUp.Tunisie a dit…

C'est exactement ce que j'essaie d'expliquer, que l'entrepirse est un comme un être vivant, touché à une variable reviendrait à impliquer tous les autres.

Merci aussi pour tes encouragements

belgacem a dit…

bonjour
je veut tout d'abord te remercier infinement pour ton travail dans ce blog et les informations qu'il contien.
la complication des processus budgétaires et le volume de l'information comptable implique aujord'hui l'automatisation d'élaboration des budgets et de leurs controle parce que le vrai apport du controleur de gestion est dans l'explication et la correction des déviation possible au cours de cycle de vie de l'entreprise. en effet, la plupart des contrleurs de gestion emploi tous leurs efforts dans la collecte des informations vu l'ignnorance des autres département de l'engreprise de l'importance du role du CG et vu les méthodes arcaique qu'ils emploient.
il y a aujourd'ui beaucoup des logiciels spécialisé et je suis spécialiste ds un d'eux : BUSINESS OBJECTS PROFITABILTY
si vous avez besoin d'aide ou de conseille je suis la belgacem.ejmal@bmc.com.tn
SLT

StartUp.Tunisie a dit…

BONJOUR BELGACEM,

Je suis tout a fait d'accord avec toi, le contrôleur de gestion doit utiliser la réglé du 80 20, c'est à dire 20% de son temps pour la collecte des informations et 80% pour l'explication et l'interprétation des résultats.

Tout fois, faut pas oublié que ces logiciels qui font gagner beaucoup de temps sont chers et c'est pas à la portée de chaque entreprise.

Business OBJECT est la ROLLCE ROYCE des outils du CONTROLE DE gestion et je ne pense que chaque entrepirse peut se le permettre

Je te remercie pour tes remerciement et je m'en souviendrai si un jour j'ai besoin d'aide pour BO

belgacem a dit…

Bonjour
c'est vrai qu'il y a des logiciels trés cher mais BO n'est le plus cher .
pour moi n'importe qu'elle PME peut acheter ces logiciels ne dépassant pas les 200 000 à 300 000 TND en moyenne puisque elle peut acheter une Mercedes classe E pour son gérant. ces logiciels ont un retour sur investissement excelent à travers la qualité d'information qu'ils fournissent permettant d'améliorer le pilotage de l'entreprise ce qui est sur et certaint n'est pas le cas pour la Mercedes.
d'autre part un simple logiciel telque EXCEL peut suffir et permettre une multitude d'option mais dans ce cas il faut un savoir faire dans sa manipulation.
SLT

StartUp.Tunisie a dit…

La mercedes ou le bon investissement, nos dirigeants sont pris entre 2 feus, http://startuptunisie.blogspot.com/servir leur intérêts personnelles ou bien ceux de l'entreprise, le choix est rapidement fait, tout fois il faut signaler que parfois la mercedes est aussi un outil de travail, d'un autre côté 200000 ou 300 000 dinars pour une pme est toujours un investissement disproportionné, et comme tu dis avec excel ou des logiciels moins puissant on peut faire du bon travail